Pourquoi les institutions peinent à conserver leurs secrets

Printer-friendly versionSend by email

Pourquoi les institutions peinent à conserver leurs secrets

Un site Internet fait trembler l’administration Obama. Armé d’une copie pirate de centaines de milliers de communications diplomatiques, ce média d’un nouveau genre a commencé à les publier, le 28 novembre 2010, en lien avec plusieurs titres de presse. Les Etats-Unis ont réagi avec véhémence. Mais, quoi qu’il advienne de WikiLeaks, rien ne peut désormais empêcher ces « fuites » de continuer à se produire.

This article, published in the French, Spanish and Portuguese editions of Le Monde Diplomatique (01/2011) is a revised version of my article on Contain This! Leaks, Whistle-Blowers and the Networked News Ecology which originally appeared in mute magazine (04.11.2010).